Vous souffrez de pellicules qui vous gâchent la vie ? Tout d’abord, rassurez-vous, cela n’a rien à voir avec votre hygiène. On vous aide à déterminer les causes de ce phénomène pénible mais pas irréversible, afin de trouver les meilleures solutions pour vous aider à reprendre confiance en vous. Pellicules : les bons gestes à adopter, par REVAMP Professional.

À quoi sont dues les pellicules ? 

Les pellicules sont de petites peaux mortes sèches ou grasses qui parsèment les cheveux jusqu’à tomber comme de la neige (la féérie en moins) sur les épaules. Pas de panique ! Ce n’est pas sale et cela concerne beaucoup de monde : jusqu’à 40% de la population passé 30 ans.

Les causes sont à rechercher du côté du cuir chevelu. Le renouvellement cellulaire y est naturellement plus rapide que sur le reste du corps. Mais il arrive que celui-ci s’accélère un peu trop, entraînant cette desquamation importante et visible. Quand le cuir chevelu produit en plus un excès de sébum (dermatite séborrhéique), cela engendre des plaques de pellicules grasses. Sinon, ce sont ces fines pellicules sèches plutôt bénignes qui tombent sur votre joli pull dues à une sécheresse cutanée et/ou une hypersensibilité. Il arrive également que le développement des pellicules survienne suite à la prolifération d’un champignon proche de la levure que l’on appelle le Malassezia. Cela nécessite alors un traitement adapté en pharmacie, sur les conseils d’un médecin. Enfin, les pellicules peuvent être une conséquence du stress, de la fatigue ou même du changement de saison ! Dans tous les cas, il convient d’avoir la main plus légère sur vos gestes d’hygiène et de soin. En effet, les shampooings et coiffants agressifs sont à proscrire au profit de formules douces, hypoallergéniques, dénuées de sulfates ou silicones. Côté coiffage, limitez les coups de brosse ou de peigne pour ne pas abîmer la barrière cutanée et réglez vos outils chauffants (lisseur ou sèche-cheveux) sur une température raisonnable. Enfin, favorisez les produits Revamp, baignés dans le bain Progloss™️, doux avec vos cheveux.

Existe-t-il des solutions antipelliculaires naturelles ?

Bien sûr, il convient de prendre rendez-vous chez un dermatologue si les pellicules persistent ou si le cuir chevelu démange et devient inconfortable. Mais avant cela, vous pouvez tenter quelques recettes naturelles qui ont fait leurs preuves.

L’automassage

Avant le shampooing, on peut décoller des plaques de pellicules grasses qui stagnent en racines en frictionnant du bout des doigts une huile végétale légèrement chauffée. Quelques minutes après, on passe un peigne fin ou une « scalp brush » pour masser le cuir chevelu et faire glisser les pellicules. 

Le bicarbonate de soude

Un shampooing par semaine additionné d’une cuillère de bicarbonate de soude permet de réguler la production de sébum tout en purifiant la peau. 

L’huile essentielle de citron

Cette essence d’agrume est particulièrement indiquée pour soigner les pellicules du fait de ses vertus assainissantes. Les adeptes de DIY peuvent en appliquer régulièrement quelques gouttes mélangées dans un yaourt riche en probiotiques pour aider le cuir chevelu à se rééquilibrer peu à peu.

Le vinaigre de cidre

Parfait pour assainir le cuir chevelu et assurer une belle brillance des racines aux pointes : le rinçage au vinaigre de cidre est une solution qui cartonne. Deux cuillères à soupe pour un litre d’eau suffisent et promis, l’odeur ne reste pas dans votre chevelure !

Découvrez notre page Instagram et Facebook pour plus d'astuces de soin naturels, tuto coiffures, actualités...