La perte de cheveux saisonnière est une réalité. À l’automne et même dès le mois de septembre, on a tendance à perdre un peu plus nos cheveux. On vous explique pourquoi et comment prévenir cette chute à travers des soins adaptés.

Qu’est-ce que la perte de cheveux saisonnière ?

Il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour toute l’année. Mais à l’automne, alors que les arbres perdent leurs feuilles, les humains ont tendance à perdre davantage de cheveux, dès le mois de septembre. Chez les plus chanceux, cela passe presque inaperçu, mais pour d’autres, ce sont des poignées que l’on retrouve à chaque brossage ou après chaque shampooing. En cause ? Nos hormones ! Au printemps et en été, les rayons du soleil augmentent la sécrétion d’hormones qui assurent la croissance de la chevelure, si bien qu’à la saison automnale, les cheveux arrivées en fin de cycle finissent par tomber. C’est tout à fait normal sur le plan physiologique. Et qu’on se rassure, cette perte de cheveux ne dépasse généralement pas une durée de quatre à six semaines. Alors... Comment anticiper et prévenir la chute de cheveux de septembre ?

Prévenir la perte des cheveux en septembre

Les bons nutriments

Il est tout à fait possible de stimuler le bulbe capillaire en faisant une cure de vitamines dédiées à la croissance et à la fortification des cheveux durant l’été. A l’intérieur de ces capsules ou gélules, on trouve souvent un cocktail de vitamines boostantes, dont la vitamine B8 ou Biotine capable de booster les acides aminés qui synthétisent la kératine du cheveu. Il est aussi possible de se supplémenter directement en kératine pour inciter le bulbe à en produire plus de lui-même, améliorer la qualité du cheveu et réduire la chute.

Proposition : L’ensemble des produits de la gamme Revamp Professional sont d’ailleurs infusés dans le bain Progloss™️ : un savant mélange de kératine, d’huiles d’argan et de noix de coco. Celui-ci assure protection, hydratation et brillance pour vos cheveux. Mais pour la bonne santé de la peau comme du cuir chevelu et des cheveux, rien ne vaut une alimentation équilibrée, et surtout riche en fer et en vitamine C.

Les bons gestes de soins

Le fait de prendre soin de son cuir chevelu permet de limiter considérablement la chute de cheveux saisonnière et le manque de densité qui en découle. Le bon réflexe ? Procéder à un bain d’huile végétale (comme l’huile de coco hydratante) avant chaque shampooing de manière à maintenir le bon taux d’hydratation au cœur de la fibre capillaire. Comme souvent, c’est la régularité qui paye, plus que la durée de pose.
On peut aussi stimuler la croissance des cheveux en massant le cuir chevelu du bout des doigts, lors du shampooing et de l’après-shampooing. C’est encore mieux si l’on procède à cette auto-massage avec une lotion hydratante et densifiante formulée à base d’eau et d’huile végétale qui rééquilibre la barrière hydrolipidique naturelle. Agrémentée d’huiles essentielles stimulantes, comme le romarin ou la menthe, elles boostent la micro-circulation et réoxygènent les bulbes en perte de vitesse. Comment faire ? Une à trois fois par semaine, sur cheveux humides, on effectue des mouvements circulaires appuyés du bout des doigts, sans frotter. Bon à savoir : les scrubs sont aussi utiles pour détoxifier les racines asphyxiées, éliminer les cellules mortes et favoriser le renouvellement cellulaire. Attention, comme l’épiderme met trois semaines à récupérer d’un tel décapage, il ne faut pas dépasser un scrub par mois pour ne pas altérer la barrière hydrolipidique du cuir chevelu.

Massage du cuir chevelu pour prévenir la perte de cheveux saisonnière